L’association : mobiliser les amoureux du patrimoine et de la nature

L’association

Une initiative sagienne

 
Six Sagiens sont à l’initiative de la création de l’association des amis de l’abbaye Saint-Martin de Sées en juillet 2012 afin de travailler sur ce projet. Son objet est de promouvoir toute action permettant l’achat et l’exploitation de ce site au profit d’un site touristique et d’un centre de formation technique et culturelle mettant en valeur son histoire et ses valeurs centrées sur l’ouverture au public, l’innovation technique, l’excellence intellectuelle et artistique, l’activité économique et la beauté de la nature.

Dans un premier temps, les membres du Conseil d’administration n’ont pas cherché la multiplication des adhésions, afin de travailler sur la faisabilité du projet. Au terme de trois années de contacts et persuadés de la faisabilité d’un projet économique pour le territoire, l’idée est aujourd’hui de créer un mouvement autour de ce site magnifique qui ne demande qu’à accueillir de nombreuses activités.

Garder une vocation culturelle collective au site

 
Nous regretterions tous qu’au terme de treize siècles de participation à la vie du territoire, l’abbaye devienne une propriété privée fermée qui ne transmette plus tout son potentiel de rayonnement culturel. C’est la raison pour laquelle nous avons constitué cette association, non seulement pour trouver une affectation à ce bâtiment, mais surtout pour constituer un projet collaboratif qui peut rassembler habitants et visiteurs.

Notre relation avec le propriétaire de l’abbaye est transparente : depuis 2012, date officielle de mise en vente du site, l’UGECAM a eu plusieurs contacts et plusieurs études ont eu lieu (école de musique, maison de retraite, …), d’autres sont en cours.

Notons que l’UGECAM a une éthique dans sa mise sur le marché de l’abbaye et veille à ne pas vendre à un promoteur ou un spéculateur mais bien pour un projet.

Le calendrier de travail de l’association

 
Sans entrer dans les détails, le travail de l’association a connu plusieurs phases :

2012 : Visite de lieux similaires, analyse des enjeux et des perceptions des acteurs.
Rédaction du projet autour de Nicolas-Jacques Conté et de la culture scientifique
2013 : Présentation du projet à une trentaine d’acteurs institutionnels du territoire
Étude de faisabilité par le cabinet Option Culture
2014 : Recherche de mécénat privé
2015 : Travail avec le Conservatoire national des arts et métiers sur les volets formation et centre de culture scientifique.
2016 : Travail avec un porteur de projet.

L’étude d’Option Culture

 
Jean-Michel TOBELEM, directeur d’Option Culture, a réalisé une étude de pré-faisabilité financée par le Fonds d’aide et de conseil à l’initiative touristique (FACIT) de la région Basse-Normandie en décembre 2013. Voici ses conclusions :

Viabilité économique sous deux conditions :

  • Portage conjoint public et privé
  • Pluriactivité : formation, hébergement, visites du jardin et d’espaces muséographiques, maraichage, boutique… Ce projet peut être non seulement économiquement viable mais créateur d’emplois et de richesse locale.

Nécessité d’inclure le projet dans une politique départementale et régionale de valorisation du patrimoine de la ville de Sées. En ce cas, alors vrai potentiel de développement économique et de création d’emplois.
 
Axe principal : le lien entre art, science et éthique à travers le personnage de Nicolas-Jacques Conté.
 
Une montée en charge progressive en quatre programmes :

  • Hébergement, avec une hôtellerie classique par chambre et des appart-hôtels permettant un statut de gîte d’étape ou hébergement pour apprentis. Restaurant et cafétéria, autant que possible à partir de produits locaux.
  • Formation autour des métiers d’art aussi bien que du numérique, ainsi que des loisirs créatifs sur ces mêmes sujets pour accueillir tous les publics.
  • Culture avec des musées interactifs permanents, une programmation artistique annuelle, des expositions temporaires, des séminaires de recherche.
  • Nature avec le parc fait d’arbres et d’eau, lieu de visite et de découvertes naturalistes. Créer une continuité avec le jardin d’Argentré pour le public

Analyse des forces et faiblesses par l’étude de faisabilité :
 

Forces

  • Une offre patrimoniale de qualité (nature + architecture)
  • Une réflexion de haut niveau
  • Des partenaires potentiels déjà mobilisés

Faiblesses

  • Un portage associatif (à ce stade)
  • Un bassin de clientèle modeste
  • Des espaces coûteux à restaurer et à entretenir

Menaces

  • Un contexte économique difficile
  • Un territoire insuffisamment attractif sur le plan touristique
  • Un déficit de dynamique touristique de la ville de Sées (arrêt de la zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager et de la candidature au label Ville d’art et d’histoire)

Opportunités

  • Une offre en adéquation avec la demande d’équipements de loisir culturel
  • Des besoins en termes d’hébergement et de restauration, en particulier pour les groupes
  • Un lieu ressource pour le territoire, créateur de développement économique
  • Mettre Sées au centre d’une stratégie départementale de valorisation du patrimoine.

 
L’association espère par sa démarche expérimenter une méthode reproductible pour la mise en valeur de patrimoines en quête d’usage.
 
Le travail étant considérable et pour l’instant entièrement bénévole, toute personne qui souhaite participer au projet et apporter son expérience sera chaleureusement accueillie.
 

Actualité

 
Le site n’étant pas ouvert au public, l’association travaille actuellement à mieux faire connaître l’abbaye pour créer un lien avec les habitants.

Des réunions thématiques du conseil d’administration sont ouvertes aux adhérents qui le souhaitent.

Nous espérons que l’assemblée générale du 22 octobre sera l’occasion d’ouvrir le site, de le visiter et d’y écouter une conférence.
Un travail est en cours pour recenser les trésors enluminés de l’abbaye (XIe et XIVe siècles).

L’important actuellement est de soutenir le projet en adhérant à l’association à l’aide du bulletin d’adhésion téléchargeable.